Alep

Photo Le Point
Photo Le Point

Alep ne sera bientôt plus qu'une ville fantôme, ce n'est qu'une question d'heures. Elle n'abrite plus que quelques courageux, qui affrontent un quotidien fait de peur, d'atrocité, de... de ce qui est finalement indescriptible pour nous. Depuis des années, on voit à la télé, on entend à la radio, on lit dans les journaux, que "là bas, c'est la guerre". Et malheureusement on s'y est presque fait. Parfois des détails sordides sont révélés sur ce qui se passe "là bas", alors ça nous marque, on en parle, mais vite, vite, on passe à autre chose, on oublie, on se réfugie dans ce qui nous rassure, car c'est là bas, c'est loin, ça ne nous touchera pas, mais la peur au fond de nous qu'un jour ça puisse nous toucher nous force à nous accrocher à ce qui nous apaise. Pour moi ce soir, c'est avec Danse avec les Stars que je m'évade, mais ce matin c'était en faisant de la pâte à sel avec ma fille. Et hier c'était en buvant un verre de vin avec mon mari, la veille en comparant moult fonds de teint (non mais le problème de fou hein ?!).

 

Mais quand même.

 

Ce soir, je me sens quand même pas franchement bien dans mes pantoufles (oui, il est presque 23h, donc non, je ne suis plus en talons aiguilles... On est vendredi soir? Pfiou... Quand tu deviens maman tu oublies ce qu'est un vendredi soir !)... Ce n'est pas mon don à médecin sans frontière qui me soulage, même si je suis un peu contente de me dire que ça va aider quelqu'un, j'espère, là bas. "Il font ça aux enfants", puis "ils font ça aux mamans" ou... ou... Je suis fatiguée, vraiment, de la direction que prend le monde. Au quotidien je trie mes déchets, je choisi mes cosmétiques en fonctions de leurs compositions clean, de leurs contenants recyclables, je lave ma maison au vinaigre et bicarbonate, et MERDE ! C'est tellement insignifiant tout ça, par rapport à la vie que mènent tous ces gens à Alep, et ailleurs. Et ça me donne envie de pleurer, parce que c'est si futile, je m'en veux tellement de me soucier de cette banane qui aaaargh ! est devenue noire parce qu'on la laissé traîner trop longtemps !  Alors que là bas, mais si seulement on les laissait manger des bananes, (trop) mûres ou vertes, tranquilles, si seulement ils pouvaient juste vivre, ces gens...

 

Comme beaucoup, ma vision des choses à énormément changé en devenant maman. Je me sens d'avantage concerné, car c'est le monde que je lui réserve, à ma fille. A cette toute petite que je tente de protéger chaque jour du moindre bobo, celle pour qui me lever le matin n'a jamais été aussi facile puisque c'est pour bisouiller ces joues rebondies, pour plonger mon nez dans son petit cou chaud de la nuit. Celle pour qui je tente, de faire de mon mieux, mais toujours, avec mon plus grand et fort amour.

 

En 2016, on est capable d'opérer un cerveau à distance, avec des robots, on est capable d'inventer des machines qui vont de plus en plus loin dans l'espace, de plus en plus profond dans les océans. Mais on n'est pas foutu d'arrêter ces connards qui foutent tout en l'air. WTF ?

 

Oui je sais, c'est facile d'écrire, facile de dire. Je ne suis pas une personne de pouvoir, je n'ai pas de clefs en mains pour résoudre ces problèmes... Mais il paraît qu'on vote pour donner ces quelques clefs à des gars qui ont fait de grandes études pour nous promettre que grâce à eux, ça va aller. Alors, pourquoi ça ne va pas ?

 

Ci dessous, des photos, qui tranche avec la toute première, en haut de la page. Mais pardonnez moi, j'ai envie de revenir, quand même, à ces futilités, qui ont fait, qui font, mon quotidien, qui me rassure, qui me donne envie de croire qu'un jour on appréciera tous ces choses, si petites soient-elles. Et si elles vous font au moins un peu sourire, même si ça n'annule pas ce qui se passe très loin de chez nous, alors c'est au moins ça...

De gauche à droite

Ma bébé chou ~ une énorme feuille avec cette gigantesque bulle d'eau posée, à Bali ~ une crèpe beurre sucre à Ploumana'ch, en amoureux ~ la bonne tête de chien malheureux de Darling

Isis n'est plus là, mais que j'aimais le regarder laper son lait ~ le ciel bleu au dessus des toit de Saint Tropez ~ des gribouillis d'enfants insouciants

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Johnathan Maggio (samedi, 04 février 2017 08:25)


    Wonderful post! We will be linking to this particularly great post on our website. Keep up the good writing.

  • #2

    Michell Digirolamo (samedi, 04 février 2017 10:12)


    Thankfulness to my father who shared with me regarding this web site, this web site is truly remarkable.

  • #3

    Wilber Ruhland (samedi, 04 février 2017 12:41)


    What's Going down i am new to this, I stumbled upon this I have discovered It absolutely helpful and it has helped me out loads. I hope to contribute & aid other users like its aided me. Great job.

  • #4

    Ji Pasko (lundi, 06 février 2017 08:03)


    I'm really enjoying the theme/design of your website. Do you ever run into any internet browser compatibility problems? A number of my blog audience have complained about my site not working correctly in Explorer but looks great in Opera. Do you have any suggestions to help fix this issue?

  • #5

    Fae Brune (jeudi, 09 février 2017 04:15)


    I know this site provides quality based posts and other data, is there any other web site which presents these things in quality?

  • #6

    Jerry Fike (jeudi, 09 février 2017 11:06)


    Hi, all is going nicely here and ofcourse every one is sharing information, that's genuinely excellent, keep up writing.

  • #7

    Mickey Orange (vendredi, 10 février 2017 03:45)


    I'd like to find out more? I'd love to find out some additional information.